Lundivin chez Manguin

Le Lundi 20 mai 2019, Béatrice et Emmanuel Hanquiez nous ont accueillis dans leur magnifique distillerie sur l’ïle de la Barthelasse à Avignon dans le cadre des “Lundivins” de notre association.

La visite technique et la dégustation a été mené par Emmanuel Hanquiez puis Béatrice Hanquiez nous a rejoint pour le déjeuner mais voici quelques explications sur la maison Manguin.

SPIRITUEUX DEPUIS 1957

C’est là, dans les années 40, que Claude Manguin, agronome talentueux et fils du peintre Henri Manguin (co-fondateur du Fauvisme aux côtés de Matisse, Marquet,Camoin, Braque), plante plusieurs dizaines d’hectares de poiriers puis de pêchers. Il cultive alors des fruits d’exception vendus dans les épiceries fines les plus réputées, dont FAUCHON et les Halles de Paris.

En 1957, les alambics commencent à distiller afin de concentrer en eaux-de-vie les superbes arômes des fruits Manguin : « la Poire Manguin » devient une eau-de-vie de Poire Williams fleuron présente sur les grandes tables gastronomiques en France comme à l’international.

Depuis plus de 50 ans, Manguin poursuit également chaque année l’accroche dans les vergers attenants à la distillerie de plusieurs milliers de carafes destinées aux poires prisonnières.

La distillerie Manguin est reprise en mars 2011 par Emmanuel et Béatrice Hanquiez : ils engagent une rénovation du site et de l’outil de production, une nouvelle dynamique d’innovation sans concession sur la qualité.

Béatrice s’investit fortement dans la fabrication, et met sa passion, son talent et sa sensibilité au service de la création.

En cinq ans une dizaine de produits ont vu le jour dont : n°47, une eau de vie de Poire Williams de connaisseurs issue d’une sélection de “coeurs de coeurs de chauffe” les plus fins et aromatiques ; La Périne, un apéritif fruité de Poires Williams ; Caraxès, un blend gourmand de Poires Williams et de vieux rhums des Caraïbes ;

Golden Pear, une eau de vie de Poires Williams ambrée par un passage de six mois dans un fût de Sauternes (Château Myrat – Grand Cru Classé) ; des liqueurs de Clémentines Corses et tout récemment de Citrons Bergamote à peine filtrées et subtilement sucrées.

En 2015, la Maison Manguin crée l’Olive Distillée qui se décline désormais sur : ELAYOS l’Olive Distillée et qui séduit les chefs cuisiniers et bartenders de renom. ELAYOS  l’Apéritif à l’Olive est désormais l’Oli’Gin.

Notre visite est suivi d’une dégustation des eaux de vie de la maison et notamment de l’ensemble des eaux de vie de poire williams 45, 47, fût de Sauternes, fût de Bourbon, l’Eau de vie Qintessence d’Abricot ainsi que les olives distillées….

Ensuite, nous avons pris place pour le déjeuner, préparé par Tania qui avait des consignes pour 4 accords à mettre en place durant le repas :

le premier accord “saumon frais légèrement fumé” avec l’Eau de vie de poire william Coeur de chauffe 47°. un accord tout en délicatesse, en pureté, nous laissant une bouche lisse et pommadée.

Le deuxième accord sur le foie gras  mi-cuit maison de Tania avec deux essais sur les Caraxès blend poire et rhum ambré des îles de Trinidad et Barbados et Caraxès Brut de Fût, affiné en fût de Sauternes et de rhums ambrés des îles des Caraïbes Trinidad et Barabados. Finish en fût de rhum des Barbades pendant 15 mois. Aucune réduction. Un accord caractérisé par la rondeur et la sucrosité pour le premier et la finesse et l’élégance pour le deuxième par son coté plus brioché et plus sec en bouche nous laissant une bouche gourmande et raffinée.

Ensuite, le buffet fut agrémenté par un comparatif de trois vins blancs, un alsace Grand cru riesling 2015 de la Maison Fuchs très dynamique, un CDR Villages Sablet blanc 2016 du Domaine Saint Gayan fin et gras, un Chablis 1er cru les Vaucopins 2017 de la maison Moreau minéral et tendu et deux Chateauneuf Du Pape de la Maison Ogier 2015, le premier issu d’un terroir de saffres et le l’autre issu d’un terroir de galets roulés pour le comparatif des terroirs.

Pour finir les accords et le repas, le fromage, un pélardon des cévennes affiné avec l’OLi’Still, olives distillées par la sélection des alcools les plus fins d’olives de Provence, un accord surprenant avec des notes de truffes qui match parfaitement avec le pélardon.

La note sucrée avec le clafoutis maison de Tania avec l’Oli’Gin, distillation en alambic en cuivre avec réductions progressives pour capturé la quintessence de l’olive afin de créer ce gin. Un accord de contraste qui amène beaucoup de finesse et de fraîcheur en bouche et met en relief la cerise avec noyau du clafoutis. Superbe….

Nous avons passé un moment agréable, très instructif et très complet. L’ensemble des Sommeliers présents ont été ravis de cette belle journée en Avignon.

Nous nous sommes séparés vers 14H30 .

Nous remercions Béatrice et Emmanuel Hanquiez ainsi que l’ensemble du personnel de la maison Manguin, Tania Van Muylem pour le magnifique buffet. Jean-François Jagot pour son soutient permanent et notre président Philippe Nusswitz.

Bien à vous.

Michael Villechenoux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

neuf − huit =